Votre Sophrologue

Qui suis-je ?

 

Photo site patient

 


Très jeune je me suis sentie à part.

Jeune fille très réfléchie, j'analysais tout ce qui m'entourait.

Je portais déjà un regard très dur sur moi-même et me sentais toujours de trop, toujours décevante, toujours insuffisante.

Adolescente mal dans ma tête, mal dans mon corps, peu à l'aise dans ma vie quotidienne, j'ai petit à petit repris le contrôle de tout ce qui m'entourait.

 

Tranquillement, je me suis installée dans les troubles du comportement alimentaire.

Petit à petit j'ai réduit, réduit, réduit, ce que je mangeais, augmenté, augmenté, augmenté, mon activité physique, mes bonnes notes à l'école, plus je m'allégeais physiquement, plus je posais mon poids de fille parfaite.

Qui ne fait pas de vague, qui ne prend pas de place, qui n'encombre personne.

Pendant 4 ans, j'ai réussi à tenir.

Plus ou moins bien, nettement moins bien à la fin.

D'ailleurs comment faire quand l'image parfaitement lisse se craquèle ?
Qu'on est obligée de rentrer du collège avec des vertiges tels qu'on ne peut plus rien faire ?
Dormir, encore et encore.
Souffrir dans son corps de cette faim permanente, de cette incapacité physique à manger alors qu'on sent bien qu'on ne peut plus faire sans un minimum de nourriture ?

Plus l'image était lisse à l'extérieure, plus j'étais dévastée à l'intérieur.

 

Pourtant à un moment je n'avais plus le choix : me laisser sombrer ou me reprendre.

Je pense que c'est une forme de fierté qui m'a donné le coup de pied aux fesses nécessaire : je ne supportais pas que ma faiblesse puisse être récupérée pour refaire de moi un fardeau.

Je ne supportais pas qu'on ne me laisse plus tranquille et de me revoir offrir cette place de fille qui n'est pas à la hauteur.

Alors j'ai remangé.

Doucement. Très très douloureusement.

Un corps privé de nourriture ne sait plus quoi en faire quand il doit en gérer à nouveau.

Les substitut de repas immangeables, les fruits, les féculents, les repas tous les jours.

Un entrainement quotidien qui, s'il a remit mon corps sur pieds, a apporté encore plus de souffrances intérieurement.

Le temps passe, la vie continue.

Le lycée et ses crise d'hyperphagie.

La fac et le retour de l'anorexie.

Les déménagements, les changements de rythme, l'environnement malveillant et destructeur.

Les prises de poids, pertes de poids, les purges, les douleurs, la maltraitance intérieure.

Jusqu'au jour où il y eut la crise de trop. Celle qui m'a ammenée à (enfin) consulter, à la fin de la vingtaine.

 

J'ai appris à me regarder telle que je suis, à m'accepter, à m'aimer un peu et un peu plus.

Pour avancer sur ce chemin je me suis tournée vers la psychothérapie, la psychanalyse et la sophrologie.

De cette dernière méthode, je suis tombée amoureuse.

Revenir dans son corps.

Recoller tous ces petits morceaux de moi-même complètement eclatés à l'intérieur.

 

 

 

Quelles formations ai-je suivi ?



C'est une fois libérée des Troubles Alimentaires que j'ai décidé de donner un nouveau sens à ma vie.

Je me suis alors tournée vers le métier de Sophrologue. J'ai rencontré de nombreux centres de formation mais un seul m'a vraiment parlé et je me suis lancée.
 

J'ai suivi une formation de deux ans à l'Ecole Supérieure de Sophrologie Appliquée (ESSA) située à Vincennes.
Mon titre de Sophrologue m'a été délivré par la Société Française de Sophrologie et est enregistré au Registre National de la Certification Professionnelle.


J'ai suivi par la suite plusieurs formations et continue à en suivre. 


En choisissant de me spécialiser dans l'accompagnement des Relations Douloureuses à l'Alimentation, je donne du sens à ce que j'ai vécu.

J'utilise ma compréhension fine des mécanismes des Troubles Alimentaires, mes expériences professionnelles passées dans le Diabète, mes expériences d'accompagnement passées pour vous accompagner de la façon la plus fine possible pour vous aider en profondeur sur votre chemin. 


Diplome








 

Mes engagements



Membre de la Fédération Française Anorexie Boulimie (FFAB)

Membre de l'Association Autrement (spécialisée Troubles Alimentaires)